fbpx

Trouver sa voie n’est pas le parcours du combattant qu’il semble être au premier abord. C’est juste qu’on ne nous a jamais appris la bonne méthode. Parce que c’est vrai qu’entre les normes sociales, les fantasmes, le besoin de sécurité, les aspirations personnelles et ce que notre entourage projette sur nous, c’est difficile de faire le tri. 

Le véritable problème quand il s’agit de trouver sa voie, c’est qu’on pense plus souvent en termes de métier qu’en termes de besoins. Alors qu’en réalité l’épanouissement est le résultat d’un processus global qui ne s’arrête pas à votre vie professionnelle. Donc la première étape pour trouver sa voie, c’est d’arrêtez tout de suite votre descente dans les tréfonds de Pôle Emploi ou de Linkedin et de vous reconnecter à vos motivations profondes.

 

Etape 1 : faire la liste de tout ce qui vous fait vibrer dans la vie

 

L’objectif de tout cet exercice va être de comprendre quels sont vos besoins fondamentaux. C’est-à-dire, ce que vous devez nourrir pour fonctionner de manière optimale et vous sentir épanoui.

Car le problème aujourd’hui, c’est que nos besoins ont été standardisés. On a tellement peur d’être différent qu’on a adopté des besoins qui nous permettent d’être reconnu en société  (sécurité, indépendance, autonomie…) mais qui nous laissent avec d’immenses carences de sens et d’accomplissement de soi.

En effet, il existe autant d’ensemble besoins, qu’on appelle en coaching échelle de valeurs, que de personnes sur Terre. Donc, pour trouver vos besoins, il vous faut impérativement partir de votre réalité et pas de ce que vous vous imaginez être vos besoins. S’ils n’ont pas fait l’expérience du réel, vous ne pouvez pas les considérer comme des besoins.

Ceci étant dit, la première étape pour trouver sa voie va être de dresser la liste de tous les petits ou grands moments qui vous donnent du plaisir ou vous font ressentir des choses positives. L’objectif est que vous soyez le plus spontané possible pour que vos réponses ne soient pas trop intellectualisées.

Je vous conseille donc de mettre un chrono de 8 minutes et de vous fixer comme objectif de vous retrouver avec 50 éléments dans votre liste. Ce n’est évidemment pas grave si vous n’arrivez pas à 50 (je pense d’ailleurs que ça doit être impossible) mais ça doit créer un sentiment d’urgence suffisamment intense pour laisser votre inconscient décharger vos souvenirs.

 

Etape 2 : Analysez à quels besoins répondent ces moments

 

Une fois que vous vous retrouvez avec votre liste, l’objectif va être de décortiquer chaque élément pour comprendre pourquoi ces moments ont particulièrement résonné chez vous.

Par exemple, une des choses qui me fait particulièrement vibrer est de trop bien réussir une choré à la danse, et ce parce que ça me donne une sensation aigue de maîtrise, d’expression de moi et de liberté.

Ici, l’exercice consiste donc à relier chaque moment de l’étape 1 aux besoins qu’ils vous permettent de combler. Et si en ce moment vous n’avez pas de plaisir particulier à part Gossip Girl sur Netflix, travaillez avec ça en gardant bien en tête que de toute façon, votre appétence pour les déboires de Blair et Chuck répond à un besoin particulier chez vous. Que cela soit un besoin de divertissement, d’appartenance sociale ou d’anesthésie générale de votre tête.

 

Etape 3 : Trouver sa voie nécessite de ne surtout pas se jugez.

 

Avant de passer à la suite, gardez bien en tête qu’il n’y a pas de bons ou de mauvais besoins. Ils sont plus ou moins donné pour chaque personne et ne pas les accepter reviendrait à vous condamner à être malheureux et à ne jamais vous sentir à votre place.

Par exemple j’ai longtemps considéré que c’était mal et égocentrique de vouloir être sous le feu des projecteurs. Alors qu’en fait tous mes moments de joie intense avaient quelque chose à voir avec la scène, le show et les paillettes. Et c’est là que je me suis rendu compte que ce qui était fondamentalement mal, c’était de s’empêcher de vivre pleinement une vie qui nous rend heureux.

Donc rappelez-vous, pour que cet exercice soit le plus efficace possible, pensez à être le plus honnête possible avec vous-même et à dégommer le censeur qui est en vous.

 

Étape 4 : L’échelle de valeurs, la fondation la plus solide pour trouver sa voie

 

Une fois que vous avez bien décortiqué tous les éléments de votre liste, le travail va consister à trouver vos valeurs hautes et à définir votre échelle de valeur. C’est un terme utilisé en coaching qui correspond à vos besoins profonds et que Tony Robbins a expliqué de la manière suivante dans son formidable livre Pouvoir Illimité :

 

« Nous pouvons apprendre à produire les comportements les plus efficaces, mais si ces comportements ne soutiennent pas nos besoins et nos désirs les plus profonds, si ces comportements nuisent à d’autres parts importantes de ce que nous sommes, nous sommes en proie à un conflit intérieur et nous perdons la cohérence indispensable à la réussite. Tel est le pouvoir de l’élément fondamental de la vie humaine que l’on appelle système de valeur. Nous n’avons ce sentiment de cohérence, d’unité́ intérieure et de plénitude que lorsque notre comportement nous semble satisfaire nos valeurs. »

 

Pour établir votre échelle de valeur, il faut que vous repreniez toute la liste de besoins obtenus à l’étape 2 et que vous les hiérarchisiez. Souvent, la fréquence à laquelle ces besoins sont sortis à l’étape 2 vous permettent d’obtenir un premier classement assez évident.

Par exemple, le besoin de liberté et de divertissement est ressorti plus de vingt fois chez moi, ce qui m’a permis de les mettre sans aucun doute tout en haut de mon échelle. L’objectif final est de vous retrouver avec une échelle de 5 à 8 valeurs qui constituera la colonne vertébrale de votre fonctionnement interne.

 

Etape 5 : Décidez de la manière dont vous répondez à vos besoins

 

Maintenant que vous avez votre échelle de valeur, vous savez quels sont vos moteurs de motivation et ce qui vous met en action. Cependant, gardez bien en tête qu’il y a mille façons de répondre à un besoin et que ces dernières peuvent autant vous tirer vers le haut que vers le bas.

Par exemple, si vous avez un fort besoin « plaisir » ou « divertissement », le moyen le plus facile d’y répondre va être de vous réfugier dans le Macdo, Netflix, Youtube. Et quand on est finalement décidé à changer, l’erreur la plus commune est donc de renier totalement son besoin de départ au lieu de transformer la manière de le combler.

La solution est donc de trouver comment répondre à votre besoin sans vous nuire. Par exemple, quand j’ai pris conscience de l’ampleur de mon besoin « divertissement », j’ai donc décidé de troquer les vidéos de American Idol pour des livres de développement personnel, des cours de théâtre, des cours de danse, une chaîne Youtube et un compte Instagram. Soit des options qui me permettent d’utiliser mes moteurs de motivation pour accomplir ce que je veux dans la vie.

 

Etape 6 : Les solution adaptatives

 

Comme je vous le disais, l’échelle de valeurs est l’outil infaillible pour trouver sa voie. Le problème, c’est que la plupart d’entre nous trouve leur échelle de valeurs et n’en font rien après.

Par exemple, mon échelle de valeur est la suivante : Liberté, autonomie, divertissement, partage, puissance, apprentissage. Mon épanouissement personnel va donc être proportionnel à ma capacité à répondre également à tous ces besoins, sans créer de conflits entre eux.

Et c’est là qu’interviennent les solutions adaptatives. Des solutions sur-mesure qui permettent de nourrir l’ensemble de vos valeurs sans en mettre aucune en famine.

Pour moi, mon équation est la suivante :

-Liberté : vivre du métier d’entrepreneure qui consiste à concrétiser ses idées, à être maître de son temps et de son espace.

-Autonomie : entreprise individuelle qui fait que je n’ai pas besoin de rendre de compte et que je fonctionne selon mes propres règles.

-Divertissement : création d’un chaîne Youtube me permettant de créer des contenus aussi pédagogiques que divertissant + livres développement personnels + cours de danse + cours de théâtre + création d’un marketing très axé pop-culture ricaine autour de ma marque + création des cours de RnB Therapy

-Partage : métier de coach en développement personnel + organisation d’événements + formations collectives pour transmettre tout ce que j’ai appris et qui m’a servi

-Puissance : rencontre de personnalités inspirantes + partenariats business qui me font me sentir forte + vivre de son projet + avoir un impact dans la vie des gens par le coaching + le sport.

-Apprentissage : lectures + documentaires + j’ai testé + conférences

Métier final : vous apprendre à vous aimer vous et votre vie avec swag, attitude et confiance en soi !

La clé, c’est de partir de vous et pas des fiches de postes ! Devenez conscient que vous avez le droit d’être vous et qu’il existe moultes jobs qui vous permettent de vous sentir alignés.

Mais cela ne pourra se faire que si vous acceptez de vivre selon vos propres besoins et pas selon ceux des autres. trouver sa voie nécessite de vivre pour vous et pas pour un recruteur imaginaire pour qui vous vous tuez à petit feu aujourd’hui pour que ça fasse bien sur votre CV.

Ceci est un extrait de mon programme de 8 semaines de coaching intensif en ligne : la formation confiance en soi Get Your Sh*t Together

Formation GYST confiance en soi - Carbone Theory
Découvrir la formation !
Charlotte Scapin

Charlotte Scapin

Charlotte Scapin est fondatrice de Carbone Theory et coach en développement personnel. Son objectif : vous faire passer de 1 à 100 sur l'échelle de la confiance en soi. Entrepreneure depuis 2015 et fan invétérée de Beyoncé et Jennifer Lopez, elle vous invite aussi à vous lâcher, arrêter de vous juger et vous assumer à travers ses RNB Therapy.

Leave a Reply