fbpx
0
Blog développement personnel

La santé mentale pour les nuls

Par 23 mai 2018 septembre 8th, 2020 No Comments
Jai découvert la notion de santé mentale il y a deux ans sur un post Instagram d’Hannah Bronfman. Outre-Atlantique le concept avait l’air aussi simple qu’une réunion entre elle, son side boob et son green juice se prélassant confortablement dans un nuage de draps blancs un dimanche matin à New-York.  Pourtant, de mon point de vue français, la santé mentale m’évoquait plus la camisole, l’hôpital psychiatrique et le Xanax, qu’un hashtag décomplexé agrémentant la photo du jour d’une influenceuse. 

 

Votre mental peut être sain ou malsain

 

C’est donc bien déterminée à comprendre ce que les Américains avaient encore bien pu inventer comme concept marketing que j’ai compris à quel point j’avais loupé un épisode. Je sais pas si c’est pareil pour vous mais j’avais toujours considéré que j’avais le pouvoir d’agir sur ma santé physique. Par contre, je ne conceptualisais même pas que le mental pouvait être sain ou malsain pour des personnes n’étant pas atteintes de troubles psychiatriques sévères.  Je pensais que notre personnalité était plus ou moins donnée, que les anxieux restaient des anxieux, les colériques des colériques et les timides des timides. 

Dans mon cas, j’étais très exigeante avec moi-même. J’avais toujours peur de ne pas être à la hauteur, je me braquais dès que je faisais face à un désaccord, je prenais tout personnellement, j’étais susceptible et voulais toujours plaire à tout le monde. Résultat : j’étais tout le temps stressée. Mon flux de pensées ne s’arrêtait jamais, je doutais tout le temps de moi et je pleurais dès que je me sentais frustrée ou incomprise. Le tout au point d’être recouverte de plaques d’urticaire.

 

La santé mentale, c’est la capacité à ne pas rester enchaîné à ses pensées et émotions

 

Et je sais que dit comme ça, ça me donne l’air d’une hystéro-dramaqueen complètement névrosée sortie tout droit d’un épisode de Gossip Girl. Alors que d’extérieur, j’étais plutôt considérée comme quelqu’un de normal, de joyeux, d’aventureux et de super enthousiaste. Il suffit de discuter avec ses voisins, sa famille et ses amis pour se rendre compte que le manque de confiance en soi et l’impression de ne pas être légitime est une épidémie qui se répand plus vite que les toasts à l’avocat. Mais le plus grave dans tout ça, c’est que l’on reste convaincu que c’est normal, qu’on ne peut rien y faire et que ça fait partie de la vie. Ce qui a pour conséquence première de créer un véritable tabou autour du mal-être mental.

Pourtant, la souffrance mentale n’a jamais eu vocation à devenir ce bain tiède dans lequel nous serions condamner à nous prélasser ad vitam aeternam. Son rôle est au contraire de nous signaler un dysfonctionnement dans notre psychisme, nos modes de pensées ou encore nos schémas de croyances, pour nous inciter à l’action et au changement. Dès lors, la santé mentale devient donc cette capacité à ne pas rester enchaîné à ses peurs, à ses angoisses et à sa propre subjectivité.

 

Vos pensées sont le pilote de vos émotions et de vos comportements

 

Mais plus concrètement comment on fait ? La première chose à faire est de prendre conscience de la manière dont vous communiquez avec vous-même :

  • Est-ce que vous vous auto-flagellez à longueur de journée ?
  • Vous dévalorisez-vous à chaque occasion ?
  • Etes-vous du genre à vous noyez dans le travail ?
  • Vous faites-vous plus de reproches que de compliments ?

Vous pouvez tenir un carnet de bord de vos pensées pendant une semaine pour vous rendre compte de quel genre de relation vous entretenez avec vous-même. Ca vous permettra de mettre en exergue vos problématiques personnelles. 

Ensuite chacun sa méthode selon objectif. Si vous souhaitez :

  • Avoir une vision plus objective de vous-même, efforcez-vous d’associer une pensée positive à chaque pensée négative
  • Prendre du recul par rapport à vos pensées, essayez la méditation
  • Eviter la surchauffe mentale, allez voir un coach pour apprendre à rééquilibrer votre temps
  • Arrêter de vous dévaloriser constamment, référez-vous à des ouvrages ou à du coaching en confiance en soi.

 

Il n’existe pas de méthode rapide développer votre santé mentale

 

Le problème, c’est qu’en vérité, ces conseils sont un peu bateau. Car prendre conscience de sa santé mentale revient à ouvrir une boîte de Pandore qui posera plus de questions qu’elle n’offrira de réponses. Dès lors, bien que de nombreuses pratiques aient prouvé leurs effets, il n’existe pas de solutions miracles ou de quick fix pour être bien dans sa peau et dans sa tête.  C’est à vous de tester, découvrir, expérimenter, jeter, lire garder, assembler… Jusqu’à ce que vous ayez trouvé votre équilibre personnel. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous faire aider mais réussir à changer est une décision qui n’appartient qu’à vous et qui fera toute la différence.

Si ça peut vous rassurer, ça fait cinq ans que je travailler à trouver mon équilibre. Je bosse encore dessus au quotidien et je sais que ce ne sera jamais un acquis. Et pour ceux qui se demandent à quoi ressemble concrètement le travail sur votre santé mentale, il faut :

  • Tout déconstruire
  • Y consacrer du temps et de l’argent
  • Constamment se remettre en question
  • Accepter d’être vulnérable
  • Passer par des moments d’isolation
  • Se retrouver dans des phases très intense de doutes et d’incertitudes
  • Faire des deuils
  • Avoir des discussions pas forcément agréables
  • Accepter d’être jugée etc…

Mais ça fait partie du package et au final devenir pleinement soi, faire ce que vous aimez et développer une relation saine avec vous-même est le plus cadeau que vous puissiez vous faire.

C’est fini pour la minute Oprah mais vous savez quoi ? You got this !

Envie de passer la 5ème ? Découvrez mon programme intensif de 8 semaines de coaching en ligne : la formation confiance en soi Get Your Sh*t Together

Formation GYST confiance en soi - Carbone Theory
En savoir plus !
Charlotte Scapin

Charlotte Scapin

Charlotte Scapin est fondatrice de Carbone Theory et coach en développement personnel. Son objectif : vous faire passer de 1 à 100 sur l'échelle de la confiance en soi. Entrepreneure depuis 2015 et fan invétérée de Beyoncé et Jennifer Lopez, elle vous invite aussi à vous lâcher, arrêter de vous juger et vous assumer à travers ses RNB Therapy.

Leave a Reply