fbpx

« J’ai réussi à demander un salaire important sans me sentir gênée. Je n’aurais jamais osé avant. Je suis capable d’exposer qui je suis et de l’assumer. En entretien, je peux parler de la personne que je suis en tant qu’individu alors qu’avant j’essayais d’être quelqu’un d’autre pour correspondre aux codes, pour me fondre dans un poste. »

Perle, 36 ans, responsable digitale

1-Quel était le problème que tu souhaitais régler en rejoignant GYST ?

 

J’ai croisé Charlotte dans un événement. Elle parlait de ses freins, de son expérience entrepreneuriale, de ses succès, de ses échecs. C’est quelque chose qui a vraiment résonné en moi. Cette façon de parler de la peur de l’échec sans la minimiser, ça m’a interpellé. 

J’avais besoin de prendre du temps pour moi. D’un point de vue professionnel parfois, je ressentais des attentes trop fortes, je n’arrivais pas à les recevoir. A l’époque, je gérais mal le stress. J’avais foiré un entretien à cause de ça et je n’avais pas réussi à mener à bien un projet parce qu’on m’avait trop mis la pression. En fait, je n’arrivais pas à gérer les attentes des autres parce que j’avais peur du jugement. J’avais besoin de prendre du recul. 

 

2-Que t’a apporté la formation ?

 

À m’assumer plus, à savoir dire non. Ça m’a aussi appris à gérer une situation conflictuelle. Parfois le matin, je relis mon échelle de valeurs, ça me rebooste. Je suis plus ami avec moi-même, plus en accord avec mes valeurs, mes attentes. J’arrive à prendre de la distance avec ce que les autres attendent de moi.

 

3-Quel a été le déclic le plus important que tu as eu pendant ces huit semaines ?

 

Le module sur les masques a été très important. Ça nous ramène vraiment au jugement des autres. Ça m’a fait retomber dans l’adolescence par rapport à mon corps et au fait que parfois, tu renvoies une image qui n’est pas forcément la tienne. Tu peux devenir quelqu’un que tu n’es pas, juste par rapport au monde extérieur. 

 

4-Peux-tu nous expliquer comment se manifeste ta transformation au quotidien ?

 

Je le vois au quotidien dans ma façon de faire par rapport aux gens. Par exemple, j’ai repris un poste alors que j’avais lancé ma boîte et je le vis bien. Je ne me dis pas que c’est un échec. Et ce qui est marrant, c’est que beaucoup d’amis m’ont dit : « ça se voit que tu vis bien ta situation, que tu es épanouie. » Avant, il suffisait que j’annonce quelque chose aux gens pour finir par en douter, là, j’assume. 

 

Et sur le plan personnel, j’ai rencontré quelqu’un. Et tout de suite il m’a dit : « Ça se voit que tu as confiance en toi, que tu sais ce que tu veux ! » Je ne pense pas qu’on m’aurait dit ça avant. J’arrive à être moi-même sans me mettre la pression.

 

5-As-tu accompli quelque chose qui te paraissait complètement impossible avant de faire la formation ?

 

J’ai réussi à demander un salaire important sans me sentir gênée. Je n’aurais jamais osé avant. Je suis capable d’exposer qui je suis et de l’assumer. En entretien, je peux parler de la personne que je suis en tant qu’individu alors qu’avant j’essayais d’être quelqu’un d’autre pour correspondre aux codes, pour me fondre dans un poste.

 

6-Quel conseil peux-tu donner à ceux qui hésitent à rejoindre la formation ?

 

Il faut savoir que la méthodologie est très concrète, tu t’appuies sur les ebooks, les vidéos, et puis le groupe Facebook est une vraie communauté très interactive. C’est vivant, animé ! Et surtout, il y a de la solidarité, un vrai état d’esprit. Et le coaching individuel, c’est vraiment très puissant. Tu n’es pas perdue, on te soutient, on te répond rapidement, ça te booste. Aussi, on nous fait déculpabiliser, personne ne te juge. C’est un travail profond qui peut être douloureux mais comme tu es dans la bienveillance, ça aide beaucoup. Dans les commentaires des autres GYSTeuses, tu vas toujours trouver un autre point de vue intéressant.

 

Il faut savoir aussi qu’on ne peut pas tout régler d’un coup. Plus tard, je reviendrai sur certains modules pour voir où j’ai avancé et là où je peux encore progresser. Et puis les PDF sont trop beaux, on sent l’énergie dans les visuels. Ça fait vraiment kiffer. Celui que j’ai préféré c’était celui de Kanye West. C’est LA référence. Les références aux personnalités de la pop culture ça permet de décomplexer. J’ai adoré !

Charlotte Scapin, fondatrice Carbone Theory, blog coaching et développement personnel

TON WEBINAIRE OFFERT 🎁

Apprendre à se connaître avec l’échelle de valeurs

Un cours pour créer ton échelle de valeurs, outil surpuissant de coaching pour comprendre comment tu fonctionnes. Imparable pour savoir pourquoi tu procrastines et pourquoi tu préfères mater 7 épisodes de Friends plutôt que de plancher sur ton business plan ! 😊

JE VEUX LE COURS !