fbpx

Parfois, je trouvais ça dur et je ne ressentais pas forcément les bénéfices sur le coup. Mais j’ai eu un déclic après, le temps que mon cerveau se repose et digère. C’est vraiment une pause dans la vie qui te permet de prendre le temps pour toi. GYST m’a vraiment bouleversée sur plein de choses auxquelles je ne m’attendais pas ! »

Maud, 24 ans, account manager

1-Quel était le problème que tu souhaitais régler en rejoignant GYST ?

 

Ça remonte au printemps dernier pendant le confinement. J’étais chez mes parents, je ne sortais plus et j’avais un peu plus d’argent à mettre de côté. Je me suis dit qu’il fallait en profiter. J’avais fait un atelier en ligne sur Carbone Theory. Je me suis dis : « lance-toi, tu n’as jamais fait de développement personnel, c’est le bon moment ». J’avais comme objectif de dépasser mes peurs et le regard des autres et surtout d’arrêter de me trouver des excuses. J’adore ce genre de travail à faire sur soi. Je ne connaissais pas du tout les outils donc c’était une vraie découverte.

 

2-Que t’a apporté la formation ?

 

Ça m’a apporté le fait d’accepter ce qu’il me fallait dans la vie. Et de comprendre aussi certains pans de ma personnalité. Par exemple, j’ai compris qu’une de mes valeurs hautes très importante était la créativité. J’utilise très souvent au quotidien l’échelle de valeurs, ça m’a permis de me connaître d’avantage d’un point de vue professionnel. Grâce à Carbone Theory et au temps, j’ai compris que je n’étais pas du tout faite par exemple pour travailler en start-up, j’ai besoin de quelque chose de plus terre à terre, de plus concret. Je n’ai plus envie de bullshit.

 

3-Quel a été le déclic le plus important que tu as eu pendant la formation ?

 

Le module sur l’échelle de valeurs, parce que c’est un outil que je vais utiliser régulièrement dans tout ce que j’entreprends. L’exercice sur les émotions aussi, ça m’a appris à les écouter, les respecter et les comprendre. Le module sur le non jugement a aussi été important. J’ai pris conscience que je jugeais mes propres peurs mais que c’était aussi le miroir des jugements que je portais sur les autres. J’ai appris à ne plus juger. Je me dis maintenant : « tu ne fais pas mieux, donc calme-toi. »

 

4-Peux-tu nous expliquer comment se manifeste ta transformation au quotidien ?

 

Au niveau de mon comportement, j’ai vu la différence déjà parce que j’ai accepté de faire des choses créatives. Avant, je me disais juste : « je ne sais pas dessiner, donc je ne suis pas créative. » Maintenant, j’apprends à m’écouter. Je me suis lancée dans un CAP pâtisserie. Je ne me serais jamais permis ça avant. J’ai enfin dépassé le cap de me réaliser à travers des activités qui me font du bien.

 

5-As-tu accompli quelque chose qui te paraissait complètement impossible avant de faire la formation ?

 

Je me suis lancée dans plusieurs activités créatives. En plus du CAP pâtisserie, j’ai aussi commencé à faire de la poterie. Et là, je vais enfin lancer mon propre site. J’aimerais y mêler la poterie et l’écriture. Mon objectif avant GYST, c’était de monter mon projet de coffee shop. Avec la pâtisserie, ça avance ! J’avais aussi une idée de plateforme pour les associations mais finalement, j’ai fait le tri ans mes objectifs avec Carbone Theory et j’ai compris que ça ne me correspondait pas vraiment. Ça m’a permis de faire le ménage dans mes projets et mes envies.

 

6-Quel conseil peux-tu donner à ceux qui hésitent à rejoindre la formation ?

 

Je ne pense pas qu’il n’existe pas meilleure formation pour une première fois. C’est extrêmement complet pour connaître les bases et avoir les clés pour se comprendre professionnellement ou personnellement. Ça donne envie d’aller encore plus loin. Et puis c’est profond…Les modules sur les masques, le non jugement et les croyances se rapprochent vraiment de la psychologie.  Avec les émotions, j’ai fait la paix avec beaucoup de choses dans ma vie. J’en parle souvent autour de moi. C’est une formation qui fait du bien. Avant GYST, j’avais la sensation d’avoir trop d’émotions négatives. Ça m’a aidée à comprendre qu’elles n’existaient pas pour de mauvaises raisons.

Après, sur 8 semaines, parfois, c’est compliqué de tenir la cadence, surtout quand tu dois creuser à fond. Parfois, je trouvais ça dur et je ne ressentais pas forcément les bénéfices sur le coup. Mais j’ai eu un déclic après, le temps que mon cerveau se repose et digère. C’est vraiment une pause dans la vie qui te permet de prendre le temps pour toi. GYST m’a vraiment bouleversée sur plein de choses auxquelles je ne m’attendais pas !

C’est la première pierre d’un grand changement. Il y a une répercussion incroyable. Ça te permet juste de prendre du recul, d’essayer de comprendre ce qui ne va pas et de se dire que ce n’est pas grave, qu’il faut juste trouver des solutions.

Charlotte Scapin, fondatrice Carbone Theory, blog coaching et développement personnel

TON WEBINAIRE OFFERT 🎁

Apprendre à se connaître avec l’échelle de valeurs

Un cours pour créer ton échelle de valeurs, outil surpuissant de coaching pour comprendre comment tu fonctionnes. Imparable pour savoir pourquoi tu procrastines et pourquoi tu préfères mater 7 épisodes de Friends plutôt que de plancher sur ton business plan ! 😊

JE VEUX LE COURS !

Leave a Reply