fbpx

Le succès est sans doute proportionnel à notre capacité à oser le culot et à s’autoriser un peu d’effronterie. S’incruster dans une conversation dans laquelle se trouve un investisseur, donner sa carte à un producteur connu à la sortie d’une pièce de théâtre ou encore définir son prix d’embauche minimum lors d’un entretien… Bref autant d’actions requérant un niveau de hardiesse à nous clouer le bec. Alors comment faire pour développer cette capacité à prendre les devants, à ne pas se poser de questions et à forcer les opportunités ?  Si bien utilisé, le culot peut être un formidable accélérateur de carrière en ouvrant des portes que l’on pensait fermées et que nous n’aurions jamais oser franchir. Voici donc 5 bonnes raisons d’oser le culot de réveiller le grain de folie qui est en vous.

 

#1 : Oser le culot ou prendre conscience que tout le monde fait ses courses

 

Une personne qui vous intimide à un moment T est dans le rôle de ce moment. Si l’on reprend l’exemple de l’investisseur, il vous intimide parce qu’il possède quelque chose que vous convoitez. Vous êtes donc en situation de demande. Cependant, il convient de prendre conscience que cette situation est contextuelle et que hors-contexte, cette personne est exactement comme vous.  Elle a ses peurs, ses angoisses, ses faiblesses et va faire ses courses tout comme vous. L’idée, en vous rappelant de cela, est de pouvoir vous positionner sur un pied d’égalité avec cette personne et de relativiser l’enjeu d’aller lui parler. Enfin, la plupart des gens qui ont réussi sont aussi passés par là et jugeront votre démarche audacieuse plutôt que déplacée.

 

#2 : Un non pique deux secondes, un oui peut tout changer

 

Il s’agit ici de vous inciter à arrêter de vous poser des questions et d’envisager votre passage à l’action de manière pragmatique. En effet, que peut-il se passer si vous prenez les devants et faites preuve de culot : on peut soit vous dire oui, soit vous dire non. Et que se passe-t-il lorsqu’on vous dit non ? Rien, rien et encore rien ! Si ce n’est une petite claque à l’égo dont le frisson ne durera que quelques secondes.Tant que vous faites preuve de respect dans votre requête, vous avez toute la légitimité du monde à agir. Si la personne en face de vous vous fait comprendre que vous n’êtes pas bien placé pour faire votre demande, c’est qu’elle projette sa propre frilosité sur vous ou qu’elle possède un égo mal placé, ce qui dans ce cas n’est pas de votre ressort. Alors laissez-vous aller !

 

#3 : Oser le culot est addictif

 

Oser le culot peut être le déclencheur d’un véritable cercle vertueux. En osant, vous allez découvrir que nombre de vos croyances n’étaient pas fondées parce qu’une myriade de choses que vous ne vous autorisiez pas étaient en fait plutôt facilement accessibles. Et une fois que vous aurez goûté aux fruits de votre audace, il y peu de chance que vous fassiez marche arrière. En vous confrontant à la réalité et en dépassant vos peurs, vous gagnerez automatiquement en expérience et en confiance en vous. Plus vous vous prouverez que rien ne peut vous arrêter, plus vous libérerez votre potentiel ! Progressivement, vous pourrez donc vous atteler à des challenges de plus en plus difficile et incarner le fait que rien n’est impossible à qui « rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais. »

 

#4: Oser le culot permet de forcer le destin

 

 « Prenez le pouvoir, personne ne vous le donnera ! » L’expérience montre bien qu’il reste rare de rencontrer une personne qui repère votre talent, croit en vous et est prête à vous prendre sous son aile pour vous révéler. Il est donc primordial de prendre conscience que vous êtes la seule personne sur qui vous pouvez compter pour réaliser vos projets et atteindre vos objectifs. Si vous ne forcez pas le destin et ne saisissez pas les opportunités, quelqu’un d’autre le fera pour vous. Pratiquer le bon égoïsme est un art qui se cultive et qui développera votre estime personnelle. De plus,  il est bien connu que ce n’est qu’en étant accompli que l’on peut renvoyer l’ascenseur pour aider autrui à en faire autant. Alors allez-y,  c’est l’heure d’oser le culot sans scrupule !

 

#5 : Oser le culot n’a jamais tué personne

 

Le culot est la meilleure école pour comprendre que l’échec est temporaire et souvent moins grave qu’on ne le pense au niveau des conséquences. En effet, en cas d’échec ou de non-réponse à votre demande, vous pourrez soit vous morfondre, ce qui ne sera pas très prolifique ou persévérer pour trouver une solution alternative. A la manière d’une plante qui n’arrête pas de pousser au premier obstacle, l’échec est un moment qui vous permet d’aller puiser dans vos ressources et de vous réinventer. Le culot, de par son caractère irréfléchi et spontané, doit mathématiquement vous pousser vers plus de situations d’échecs que si vous ne décidiez d’agir que lorsque vous êtes sûrs repartir gagnant. Sauf que dans ce cas, vous n’apprendrez rien. A vous de voir !

Envie de passer la 5ème ? Découvrez mon programme intensif de 8 semaines de coaching en ligne : la formation confiance en soi Get Your Sh*t Together

Formation GYST confiance en soi - Carbone Theory
En savoir plus !
Charlotte Scapin

Charlotte Scapin

Charlotte Scapin est fondatrice de Carbone Theory et coach en développement personnel. Son objectif : vous faire passer de 1 à 100 sur l'échelle de la confiance en soi. Entrepreneure depuis 2015 et fan invétérée de Beyoncé et Jennifer Lopez, elle vous invite aussi à vous lâcher, arrêter de vous juger et vous assumer à travers ses RNB Therapy.

Leave a Reply