fbpx
0
Blog développement personnel

4 exercices de développement personnel pour ne plus avoir peur de l’échec

Par 11 août 2020 No Comments

La peur de l’échec peut devenir un vrai handicap au quotidien, nous empêchant non seulement d’entreprendre, mais surtout de prendre des risques et d’apprendre de nos erreurs. Car, comme le prouve bon nombre de parcours atypiques, il faut souvent échouer plusieurs fois avant de réussir. Mais pour cela, il faut accepter de se lancer et d’intégrer cette peur de l’échec en la transformant en force. Allez, on embarque ses craintes dans le bide et on décolle pour décrocher les étoiles avec 4 exercices de développement personnel pour ne plus avoir peur de l’échec.

Commençons tout de suite par se détendre en rappelant que Walter Elias Disney, célèbre créateur de la Walt Disney Company et de sa petite souris, a été viré de son premier emploi en tant que rédacteur pour « manque d’imagination et de bonnes idées ». Ça permet de relativiser d’emblée !

#1 Regarder sa peur de l’échec bien en face

 

Mettez-vous devant le miroir, regardez votre peur de l’échec bien en face, adoptez une moue façon Robert de Niro dans Taxi Driver et dites-lui avec vigueur d’aller se trouver une autre âme à tourmenter.

 

You Talking To Me GIFs - Get the best GIF on GIPHY

 

Non, je rigole bien sûr même si ça doit quand même faire du bien ! Tout d’abord, oubliez toute notion de perfection. Lorsqu’on se lance dans un projet, qu’on se fixe des objectifs ou qu’on tente une nouvelle expérience, la perfection n’existe pas.

En gros, c’est juste votre cerveau qui se crée parfois des idées de perfection qui représentent une sorte de barrière, de protection, qui empêche de prendre des risques. Comme ça, on reste dans notre zone de confort. Alors que vivre un échec, c’est juste une façon de mieux se relever pour atteindre ses objectifs. Il existe seulement des axes d’amélioration à analyser pour ensuite réajuster le tir et progresser. Accepter que l’échec fait partie de la vie et que chaque être humain le traverse permet de changer d’angle de vue. Un enfant qui apprend à marcher cumule un sacré paquet de gamelles avant de pouvoir mettre un pied devant l’autre. Il développe ainsi sa capacité d’analyse, sa curiosité et son envie d’enfin réussir à quitter le statut de rampeur en couche-culotte.

Churchill disait d’ailleurs : « Le succès, c’est aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme. » A chaque nouvel échec, on liste donc toutes les petites choses qui n’ont pas fonctionné et qui nécessitent donc d’être améliorées. Pour cela, et on rejoint l’analogie du miroir, il faut accepter de se regarder en face et d’émettre une critique neutre et mesurée de notre méthodologie et notre capacité d’action pour tout projet que l’on entreprend. Et ensuite on saute dans le vide !

 

 

#2 Simplifier les choses par étape pour contrer cette peur de l’échec

 

Souvent, la peur de l’échec vient du fait que notre objectif nous semble insurmontable, comme une énorme montagne que l’on devrait gravir en Crocs sous la pluie. Notre cerveau a forcément du mal à se mettre en action si le projet parait trop complexe. Il se met en mode blocage et c’est là qu’on se saborde la plupart du temps en raison de cette peur.

Dans ce cas, il faut savoir simplifier les choses en fonctionnant par étape. S’il s’agit d’un projet, on avance pas à pas en se fixant un objectif par jour. A chaque jour suffit sa peine ! Et c’est à la fin que l’on estimera tout le chemin parcouru qui, à ce moment-là, ne nous paraitra plus aussi compliqué. En divisant un énorme projet en plein de petites étapes à parcourir, cela nous semblera plus abordable et l’on pourrait bien se surprendre soi-même !

 

 

#3 Bien choisir son entourage

 

La peur de l’échec vient souvent de la peur de décevoir les autres ou encore pire, d’être jugé par son entourage. Il faut bien évidemment être capable d’entendre les critiques, mais il faut aussi savoir se jeter dans la gueule du loup, sans attendre l’avis du chasseur ! Comprenez : tout le monde a toujours un avis sur tout, si vous croyez en un projet, faites confiance à votre instinct et lancez-vous. Qu’avez-vous à perdre ? Et si votre entourage vous déprécie ou vous démotive dans vos choix, changez d’amis ou arrêtez de parler à certaines personnes de vos projets avant qu’ils ne soient réellement concrétisés. Les énergies négatives ne vous aideront pas à vous recentrer sur vos objectifs, elles vous inciteront plus à vous disperser et à sombrer dans les abysses des remises en question à tout bout de champ.

Et si vous manquez de soutien, lisez tout un tas de livres et d’articles sur les personnalités inspirantes qui ont vu leur destin jalonné d’échecs et qui pourtant, ont brillamment réussi. Steven Spielberg, Oprah Winfrey, Walt Disney, Bill Gates, Steve Jobs… La liste est longue ! Sans parler de Louis de Funès qui a vu sa carrière exploser à 50 ans !

 

 

#4 Lister les pires scénarios

 

Dans la vie, il y a vraiment des choses graves, irrémédiables, sur lesquelles on ne peut agir et il y a tout le reste. Lorsque l’on se lance dans un projet avec nos objectifs sous le bras et notre peur de l’échec en tête, il faut aller au bout de sa trouille et imaginer le pire. Alors on prend un beau cahier bien coloré et on note le pire du pire des scénarios en cas d’échec ou de guerre nucléaire (qui sait?). On noircit toutes les pires options ou situations qui pourraient arriver et finalement, on se rend compte que cela ne serait pas forcément si grave ou insurmontable. Une fois délesté de ces scénarios catastrophes en mode fin du monde, on peut sereinement imaginer comment les contourner ou tout simplement faire de son mieux pour aller vers la meilleure version de l’histoire.

Et n’oublions pas pour conclure que les projets naissent souvent des passions qui nous animent. Si l’on trouve du plaisir dans ce que l’on fait, si l’on a envie de se lever le matin pour atteindre ses objectifs, alors on justifie le fait d’affronter cette peur et de la croquer à pleine dent !

Charlotte Scapin, fondatrice Carbone Theory, blog coaching et développement personnel

TON WEBINAIRE OFFERT 🎁

Apprendre à se connaître avec l’échelle de valeurs

Un cours pour créer ton échelle de valeurs, outil surpuissant de coaching pour comprendre comment tu fonctionnes. Imparable pour savoir pourquoi tu procrastines et pourquoi tu préfères mater 7 épisodes de Friends plutôt que de plancher sur ton business plan ! 😊

JE VEUX LE COURS !

Leave a Reply