fbpx
Blog développement personnel

4 exercices de coaching pour se libérer du regard des autres

Par 21 janvier 2020 mars 12th, 2020 No Comments

Savoir se libérer du regard des autres est une compétence qui s’acquiert comme la guitare ou la physique quantique. Et bien que certains puissent être plus indépendants et libres de nature que d’autres, le mode Zero F*cks to Give s’apprend ! Alors si tu en as marre de lisser ta personnalité et d’empêcher ta Queen B intérieur d’aller prendre l’air, je te propose de découvrir 4 exercices de coaching pour se libérer du regard des autres.

#1 Ton cerveau est configuré pour avoir peur du regard des autres

 

La première chose à te mettre en tête c’est d’arrêter de culpabiliser si le regard des autres prend autant de place dans ta vie. Pour la simple et bonne raison qu’il n’y a rien de plus naturel. L’espèce humaine est faite pour vivre en groupe. On n’a pas de griffe, pas de crocs ou pas de masse musculaire qui nous permettent de nous protéger d’une attaque de bison. Par contre on a des cerveaux qui, utilisés collectivement, permettent de résoudre quasiment tous les mystères de l’univers. Dès lors, notre organisme est paramétré pour associer notre survie à notre capacité de rester en groupe. Raison pour laquelle notre cerveau va faire tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir la validation des autres quitte à lisser notre personnalité et nous autocensurer.

 

#2 Redéfinir ta perception du rejet

 

Maintenant que tu sais ça, l’idée va être d’aider ton cerveau à arrêter de s’accrocher à ses automatismes.  Et notamment à sa réaction instinctive qui consiste à associer « critique, jugement et rejet » avec « menace de mort imminente ». Or, s’il a pu jusqu’ici consolider cette association, c’est d’une part parce que c’est son réglage par défaut mais aussi parce que tu as obéi à ses signaux de dissuasion. En gros, tu n’as pas demandé d’augmentation, lancé ton podcast ou rasé tes cheveux parce que ton cerveau a lancé l’état d’urgence. Il t’a assailli de pensées négatives, de transpiration et de tachycardie pour te dissuader de passer à l’action.

 

Ce qu’il faut c’est donc agir pour passer au travers de la peur et montrer à ton cerveau que tu ne vas pas mourir si tu fais une cover de Céline Dion sur Youtube. Mais aussi changer ta perception du rejet en le voyant comme quelque chose de positif. Le rejet peut par exemple être un bon moyen de comprendre qui t’aime pour ce que tu leur apportes plutôt que ce tu es.  La plupart du temps, le rejet ne veut pas dire que tu as fait quelque chose de mal, mais que tu as heurté les gens parce que tu t’es octroyé la liberté de prendre de la place quand eux n’ont pas su la prendre.

 

 

#3 Trouver des rôles modèles inspirants

 

L’humain est un être émotionnel. Ce qui signifie que qu’on aura beau t’expliquer par A+B comment se libérer du regard des autres, tu n’arriveras pas à le mettre en pratique si cette explication n’est pas liée à une émotion. On sait tous parfaitement comment être en bonne santé. Pourtant la majorité d’entre nous choisissons toujours une soirée Netflix et pâtes plutôt qu’une soirée Yoga et brocolis. Tout comme on sait tous qu’on serait moins fatigués si on se couchait plus tôt et qu’on lâchait nos téléphones une heure avant d’aller se coucher.

 

Pourtant, on est tous à scroller sur Instagram dans notre lit jusqu’à ce qu’on ait dépassé nos limites d’abuseurs respectives. Pour cette raison, vous n’arrêterez pas d’avoir peur du regard des autres en comprenant des théories. L’idée c’est donc de t’inspirer de modèles qui rendent stylés le fait d’être soi-même à 3000%. Perso, les miens sont Beyoncé, Phoebe Buffay et Sheldon Cooper. C’est eux qui m’ont appris que certes, être soi-même, too-much et non-conventionnel peut être un peu déconcertant au début. Mais qu’au final ce sont eux les plus drôles, les plus attachants et inspirants. Donc oui, ça nécessite de faire un coming-out mais après ça, à toi la liberté !

 

#4 Se libérer du regard des autres en pratiquant le non

 

Enfin, une fois que tu t’es préparé mentalement, que tu as transformé ton rapport au rejet et que tu as identifié tes rôles modèles, tu vas devoir passer à l’action. Alors oui, je sais que ça fait peur mais seulement parce que ton cerveau a été entrainé à te surprotéger par rapport à la potentialité du rejet. Pour le reprogrammer, je t’invite donc à te lancer dans un bootcamp du non. En d’autres termes, entraine-toi à te prendre le plus de non possible. Va demander à ton boulanger s’il peut t’offrir ton pain au chocolat, appelle le standard de LVMH et demande à parler à Bernard Arnault ou encore envoie un mail à ta RH pour lui demander une augmentation de 400€ net.

 

Tu verras que ça va te piquer au début et que tu seras terrorisé mais garde bien en tête que l’objectif est de montrer à ton cerveau que se libérer du regard des autres n’est pas équivalent à “finir au bûcher”. Et l’effet kiss cool c’est qu’une fois que tu l’auras pratiqué une, deux, trois, quatre, cinq fois, ton organisme ne ressentira pas le besoin d’organiser un coup d’état à chaque fois que tu prendras un risque. Parce que tu l’auras rassuré et qu’il aura intégré qu’il n’y a aucune raison qu’il fasse autant sa drama-queen.

Cours syndrome de l'imposteur Carbone Theory

TON MINI-TRAINING OFFERT 🎁

Comment Dégommer Ton Syndrome De L’imposteur ?

Un cours pour ne plus avoir peur de ne pas être assez légitime et réussir à poster tes covers de Céline Dion sur Youtube, demander ton augmentation ou de booker ta première conférence !

JE VEUX LE COURS !
Charlotte Scapin

Charlotte Scapin

Charlotte Scapin est fondatrice de Carbone Theory et coach en développement personnel. Son objectif : vous faire passer de 1 à 100 sur l'échelle de la confiance en soi. Entrepreneure depuis 2015 et fan invétérée de Beyoncé et Jennifer Lopez, elle vous invite aussi à vous lâcher, arrêter de vous juger et vous assumer à travers ses RNB Therapy.

Leave a Reply